skip to Main Content

Los Come Sombras |Documentaire | N&B et couleurs | 17′ |2017
une production Diopside

 

Une compagnie de danse en plein coeur de Bogota : les corps dialoguent avec la ville, les montagnes… et les menaces de morts. Comment vivre avec ces menaces ? Avec les disparus ? Comment faire le deuil ? Peut on transformer la violence extérieure par un mouvement intérieur ? C’est ce que tente d’accomplir ces artistes “mangeurs d’ombres”. Une manifestation des vivants qui ne fuit pas devant les spectres.

Auteure Réalisatrice Chloé Belloc / Image Etienne Milliès-Lacroix / Musique Grégoire Terrier / Montage Chloé Belloc Etienne Milliès-Lacroix Annick Hurst / Mixage Romain Meyze Durango Studio / Chargée de Production Isabelle Andréani / Avec le soutien de la Guilde Européenne et de la ville d’Issy-Les-Moulineaux

 

Les petites gouttes | Série 7×6′ | Couleur | 2018
production France Télévision & Diopside

A travers une série documentaire de sept épisodes, Pauline Antipot, décide de quitte sa vie parisienne de jeune cadre dynamique et vous propose de la rejoindre sur les routes de France. Son idée ? Partir à la rencontre de ses homologues, fatigués par la frénésie d’une vie rythmée uniquement par le travail : réunions, after-work, routine “ métro-boulot-dodo ”. Leur point commun ? Redonner du sens à leur manière de vivre le travail.

Imaginé & réalisé par : Pauline Antipot
Produit par : Etiennne Milliès-Lacroix
A l’écriture : Pauline Antipot, Etienne Milliès-Lacroix, Alexia Bernard
Montage : Eliot Lhomel
Montage son & mixage : Romain Meyze
Musique originale : Grégoire Terrier
Directrice artistique : Camille Laureau
Avec la participation financière de la région Occitanie
Moyen technique : Durango, Le Collectif23, La Comète, Diopside
Communication : Noélie Chelle

Diffraction | Série 10×5 | Couleur | 2016

En filmant les derniers gestes d’un artiste sur sa création, DIFFRACTION explore la relation intime qu’entretient un plasticien avec son oeuvre. Situés au coeur de ce couple, nous regardons dans le même sens que l’artiste et ne voyons jamais son visage. En revanche, nous le voyons toucher la matière, ressentir les textures et au creux de l’oreille, le son de sa voix nous raconte sa vision sur le monde. Le tout dernier plan fait apparaître l’ampleur définitive de l’oeuvre et conclut une plongée immersive inédite dans la peau de l’artiste.

Image et réalisation : Etienne Milliès Lacroix
Musique : Grégoire Terrier
Mixage : Romain Meyze

Les Barbares | concours musique en court | 2013

Participation au concours « Musique en court » du cinéma le Trianon.
Prix du public et mention spéciale Prix du jury.
Réalisation : Jean-Gabriel Periot

Back To Top